Navigation



Actualités

<< <  Page  2 sur 3  > >>

Jun 25, 2015
Présentation des travaux en cours de l'équipe de la Chaire en Gouvernance d'Entreprise
Apr 1, 2015
Synthèse des projets de recherche Diversité et Innovation
Oct 23, 2014
Sommet organisé par l'AME, Alliance pour la Mixité en Entreprise
 

CP suite aux AG 2014

Représentation des femmes dans les conseils d’administration : le quota de 20% en 2014 de la loi Copé-Zimmermann est atteint

La statistique vient d'être établie par la Chaire en Gouvernance d’Entreprise de l’ESC Dijon


Dijon, juin 2014. Les entreprises cotées concernées par la loi Copé-Zimmermann sur la diversité dans les conseils d’administration devaient atteindre un premier seuil de 20% après les AG 2014. C’est chose faite à part quelques exceptions. Maintenant, les entreprises du compartiment A ont en moyenne 30% de femmes dans leurs conseils d’administration et celles du compartiment B, 24,8%. L’année 2014 a vu davantage de nominations de femmes que d’hommes dans les 2 compartiments. Découvrez ici un bilan après les AG de 2014 de cette nouvelle étude menée par la Chaire en Gouvernance d’Entreprise du Groupe ESC Dijon-Bourgogne, en partenariat avec l’AFECA (Association des Femmes Experts-Comptables Administrateurs), le Conseil Régional de Bourgogne et le Crédit Agricole de Franche-Comté..


Dans le compartiment A (sociétés cotées de plus de 1 milliard d'euros de capitalisation boursière), les entreprises ont joué le jeu et respectent le premier palier de quota (20%) malgré la faiblesse des pénalités prévues par la loi.


Une seule société n'a pas encore atteint les 20% de femmes dans son conseil d’administration après son AG de 2014 mais elle est proche du seuil attendu (18%) et compte déjà 3 femmes dans son conseil: il s'agit d'ERAMET, qui en l'absence d'échéance de mandats en 2014 a d'ores et déjà prévu d'atteindre le seuil en 2015. VILMORIN est également en-dessous du seuil mais son AG 2014 n’a pas encore eu lieu. À noter que parmi la dizaine d'entreprises cotées à Paris mais de droit étranger, seules trois atteignent le seuil des 20%.


Cette augmentation de la diversité de genre s’est faite sans modification du capital humain des conseils d’administration. Les femmes nommées en 2014 ont un profil proche de leurs homologues déjà en place et de celui des hommes. Malgré la nécessité de trouver de nouvelles candidates en nombre, les femmes administratrices nommées en 2014 ont été désignées pour des capacités équivalentes à celles des hommes, les exigences et les normes de sélection sont restées majoritairement les mêmes.


Les femmes nommées en 2014 dans le compartiment A sont encore plus internationales que leurs prédécesseures (43% contre 27%), plus indépendantes (75% contre 62%), elles ont la même expérience de dirigeant, en finance, encore plus d’expérience à l’international (69% contre 51,4%) mais sont un peu moins issues des ministères (20% contre 23,3%). Elles sont un peu plus jeunes (1 an ½) et si elles ont le même niveau de formation, elles sont moins issues des écoles d’élite, même si ces formations restent très représentées (33% contre 42,7%).


Dans le compartiment B (sociétés cotées entre 150 millions et 1 milliard d’euros de capitalisation boursière), les sociétés ont également progressé avec un taux moyen de féminisation de leurs conseils de 24,8% après les AG 2014.


Parmi les 113 sociétés de l’échantillon (sociétés de droit français du compartiment B, pour lesquelles l’information est disponible), 15 n’ont pas encore atteint le seuil de 20%. 8 d’entre elles ont encore la prochaine AG 2014 pour atteindre le quota. En conséquence, seules 7 sociétés ont été identifiées en situation de non-conformité avec la loi.


Comparativement au profil des femmes administrateurs du compartiment B de l’étude précédente menée par la Chaire en Gouvernance d’Entreprise, les femmes nommées en 2014 sont plus jeunes, elles ont la même expérience en finance mais elles ont significativement moins d’expérience de dirigeant, moins d’expérience internationale et au sein de ministères. Elles sont moins issues des écoles d’élite tandis que la part d’internationales reste identique.


Contact Presse :
Groupe ESC Dijon-Bourgogne
Julien Hannoun, Chargé des Relations Presse – Tél. +33 (0)3 80 72 58 76 – Mobile +33 (0)6 19 11 23 13
E-mail : julien.hannoun@escdijon.eu
www.escdijon.eu